15 mars 2006

Sudokus pour les maternelles

Niveau : GS

Présentation du jeu d'origine : Sudoku (en japonais : sudoku 数独, signifiant chiffre unique) est un puzzle à chiffres. Le but du jeu est de remplir la grille avec des chiffres allant de 1 à 9, en partant de certains chiffres déjà disposés dans la grille. La grille est généralement composée de régions de neuf carrés 3x3 formant une grille 9x9. Chaque ligne, colonne et région ne doit contenir qu'une fois chaque chiffre. Le remplissage de la grille demande de la patience et une certaine logique. Sudoku est devenu populaire au Japon en 1986 et est devenu connu dans le monde en 2005.


Les explications ci-dessus viennent de l'encyclopédie Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sudoku

Avant de proposer des sudokus à vos élèves, je vous conseille vivement d'essayer si vous ne connaissez pas encore ce jeu. Vous pourrez ainsi expérimenter tous les raisonnements à mettre en oeuvre pour résoudre un sudoku.
Vous trouverez de nombreuses grilles là : http://www.e-sudoku.fr


Références :
On trouve des grilles adaptées aux élèves de maternelle, où les chiffres sont remplacés par des dessins, sur ce site : http://www.gap.ien.05.ac-aix-marseille.fr/rre/article.php3?id_article=1262
Vous pouvez télécharger ici 8 grilles de difficulté progressive : grilles sudokus pour la maternelle
Ces grilles peuvent être imprimées puis plastifiées ; pour avoir de quoi les compléter, il suffit d'imprimer des grilles supplémentaires et de découper puis plastifier les différents motifs.

ATTENTION ! Les traits qui délimitent les régions sont à peine plus épais que les autres, il est indispensable pour une bonne lisibilité de les grossir avec un marqueur.

Vous trouverez aussi sur ce site des grilles de sudokus pour les élèves de primaire.


Compétences travaillées :
- savoir organiser des objets dans l'espace en respectant 3 contraintes
- travailler les notions de ligne, colonne (et "région")


Déroulement possible :
- sur une excellente idée de ma collègue Danièle FIOR, j'ai présenté aux élèves une grille remplie on a observé ce qu'il y a dans les cases, comment cela est organisé. Puis à la manière d'un jeu de kim j'ai enlevé un élément et les élèves devaient déduire quel motif manquait
- résolution d'une grille simple (4 motifs différents) en commun avec commentaires : "Comment tu sais que c'est un coeur qu'il faut mettre là ?"...
- résolution des 4 grilles simples en individuel
- reprise de la même démarche avec les grilles plus complexes (6 motifs différents), avec un souci supplémentaire car il devient utile pour résoudre ces grilles de différencier un motif sûr (il ne peut être placé ailleurs) et un motif susceptible d'occuper plusieurs places dans un premier temps

Dans le cas des 2 élèves en difficulté avec lesquels j'ai testé cette activité, j'ai dû les accompagner pour la réalisation des grilles complexes :
- les aider en enlevant des motifs qui rendaient impossible le placement des suivants
- leur fixer des endroits à compléter (par exemple 2 cases vides sur une même ligne, colonne ou région) pour qu'ils voient que si l'un des motifs pouvaient occuper les 2 places dans un premier temps, l'arrivée du second permettait de trouver le seul placement possible des 2 motifs
- leur donner un motif à placer dans une ligne, colonne ou région donnée

Cet article a vu le jour grâce à Raymond TOMCZAK qui a eu l'excellente idée de me communiquer le lien vers le site où l'on trouve ces grilles "spécial maternelles"



4 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci beaucoup car je ne connaissais pas ce site de sudokus...

Voici de quoi occuper mes élèves dès qu'ils auront fini un travail...

Ils adorent les sudoku !

Emmanuel

carolina a dit…

Cela permet d'occuper les enfants avec un jeu intelligent.

Carolina
domo-sudoku

contact a dit…

Merci pour ce travail intéressant... et au passage un grand bonjour à Danièle Fior, si tu la vois encore: je suis Marie-Noëlle Huard, collègue de Normandie, et j'ai travaillé avec Dany en 2000!

Stéphanie a dit…

De rien Marie-Noëlle... Je ne manquerai pas de saluer Danièle de ta part à l'occasion, nous ne sommes plus dans la même école mais nous nous croisons de temps en temps.